Nicolas MARTIN nous livre un album de 11 compositions inédites dont il est auteur-compositeur-interprète.

 

Une voix pénétrante et érayée au grain singulier nous conte avec une énergie débordante des histoires d'amour et de désamour. La dégaine est élégante et la technique pianistique, haletante, accompagne avec virtuosité une voix profonde.

 

Les textes livrent des petites tranches de vie comme autant de court-métrages musicaux imagés, simples, poignants ou drôles. Les saynètes se succèdent et un humour espiègle alterne avec une mélancolie délicate.

 

L'habillage musical est à la fois limpide et sophistiqué et la voix, légèrement fêlée, d'une grande sensibilité.

L'élégance de l'écriture est au rendez-vous avec des mots qui touchent. Ses chansons témoignent du savoir-faire du musicien qui a su digérer ses diverses influences pour nous livrer un album de chanson française à l'univers malicieux.

 

Nicolas MARTIN joue de tous les instruments sur cet opus, de la basse au piano en passant par la guitare mais deux musiciens talentueux, Eddy LECLERC (guitariste de Rumble 2 Jungle) et Ronan DESPRES (nombreuses collaborations dans divers projets dont Goulven KA, Agata Krwawnik Quartet, DJÜ DJÜ, Abbe NGAYIHI...) apportent également leur sensibilité à ce beau projet.

 

La formule est efficace et l'album surprend par son originalité. Entre l'accrocheur "J'étais down" qui ouvre l'opus et le touchant  "Où en es-tu ? ", l'album combine astucieusement des sonorités inspirées du rag-time et du piano stride. Le ton est désinvolte avec beaucoup d'humour et l'énergie de la musique, terriblement enjouée, est salvatrice. Dans la lignée de Renan LUCE et de Vincent DELERM, il y a là l'élégance d'un artiste décalé, singulier et authentique.

 

D'une légèreté et d'une profondeur mesurées, ce premier album, espiègle et truculent, frais, original et sincère, nous emmène dans de belles histoires et on y entre avec le sourire.